M.X. Data

promotions

Les limites de la personnalisation du marketing géolocalisé

Par M.X. Data - Écrire un commentaire

Tout à l’exercice du digital pour vendre mieux (et plus), et surtout d’une manière plus personnalisée pour mieux s’adapter aux attentes des consommateurs, les marques pénètrent en un territoire difficile, voire hostile et pourtant déjà assez balisé par nos autorités, et toujours très sensible : la protection de la vie privée et de l’usage que les marques font des données qui en découlent.

camera-626x220 what are you looking at

Et pourtant, il semble qu’on ne s’intéresse que de loin à la réaction potentiellement négative voire dévastatrice que des actions personnalisées commerciales et marketing géolocalisées et ciblées, donc plus pertinentes (ou du moins se voulant comme telles) peuvent déclencher chez un client ou prospect déjà très sollicité online et offline par les offres en tout genre. On s’en remet un peu paresseusement à la capacité de la marque à se gendarmer pour éviter de se prendre des volets de bois vert…

En franchissant un nouveau palier, il est utile de se poser un peu plus de questions sur la pertinence de cette tendance et surtout de ses limites. Des chercheurs se penchent sur la notion de malaise à mesurer, définissant cette limite. Avec le battage fait autour des iBeacons en magasin et la quasi-instantanéité de réaction des marques dès qu’on franchit le seuil d’une boutique, réelle ou souhaitée dans un proche avenir, il est temps de pousser la réflexion un peu plus loin.

Les limites de la personnalisation en marketing

Réseaux sociaux et marques : où en est-on ?

Par M.X. Data - Écrire un commentaire

Y-a-t-il un dialogue de sourds entre les marques et leurs clients sur les réseaux sociaux ?

Alors qu’on peut encore légitimement se poser la question de l’utilité réelle des réseaux sociaux pour les marques, il est une étude de Forrester Research qui semble la remettre totalement en cause. Plutôt que de décréter l’inutilité des réseaux sociaux pour les marques, ne conviendrait-il pas de s’interroger sur l’usage qui en est fait jusqu’à maintenant et de remettre en cause la croyance selon laquelle réseau social = augmentation du trafic client et du chiffre de la marque ?

Il demeure que s’il faut se garder de conclusion trop hâtives, les résultats de la confrontation en matière d’attentes des marques et de celle des clients invitent à la réflexion… Les clients étant surtout à l’affût de bonnes affaires quand les marketeurs leur prêtent des rêves de communauté, de connexion à la marque et de découverte de nouveautés…

attentes consos marques sur RS Forrester 2014

Une analyse en profondeur du phénomène sur brandnewsblog.com

Marques et réseaux sociaux: après l’amour à la sauvette, déjà l’heure de la rupture ?

Le digital et les offres commerciales ciblées en magasin : toujours plus loin ?

Par M.X. Data - Écrire un commentaire

Le Graal contemporain des marques, celui qui fait rêver leurs départements marketing et/ou CRM, c’est d’obtenir une information toujours plus précise et SURTOUT en adéquation sur les goûts et motivations à un instant T de leurs clients. Celle qui leur permettra de conduire ces clients à acheter un peu plus chez leur marque favorite. Avec l’explosion (réelle ou annoncée) de la technologie au point de vente, conjuguée à l’impact des réseaux sociaux dans la vie de tous les jours de ces mêmes clients hyper connectés et toujours plus vigilants sur l’exploitation de leurs données personnelles, certains retailers n’hésitent plus à utiliser des techniques comme la reconnaissance faciale pour atteindre cet objectif. Un peu borderline ou la voie d’un future désormais très proche ?

Comment les marques utilisent la technologie pour cibler les clients encore plus précisément qu’avant

Promotions : des efforts à produire dans la valeur perçue par les clients

Par M.X. Data - Écrire un commentaire

Les Français ne seraient pas friands d’offres promotionnelles, perçues comme peu avantageuses, proposant des articles peu intéressants ou trop contraignantes. Un effort est à fournir par les marques qui souhaitent utiliser cette arme afin de favoriser le trafic en magasin ou sur leur site marchand, et augmenter le panier moyen de leurs clients… Le bouche à oreille reste le meilleur argument pour les décider à sauter le pas !

Les promotions jugées peu motivantes en général par les clients

Twitter Google+ LinkedIn