M.X. Data

Fidélisation

Travailler avec les maisons de luxe : quel impact pour une SSII ? (1)

Par M.X. Data - Écrire un commentaire

En quoi travailler avec les maisons de luxe est-il spécifique par rapport au commerce spécialisé ?

On nous pose souvent cette question ! On peut croire que le luxe fascinant, les entreprises qui travaillent à sa réussite sont détentrices de certaines recettes bien gardées. Le sujet est riche mais certains aspects peuvent être mis en évidence. Clients, fidélité, produits, typologie des maisons et son impact sur les projets, mais aussi l’international et l’irruption du digital modèlent en profondeur le rôle d’une SSII dans les projets qu’elle mène avec les maisons de luxe.

(suite…)

Cross-canal et personnalisation: les systèmes d’information au front

Par M.X. Data - Écrire un commentaire

Click&Collect, Click&Reserve, accès client au stock des boutiques sur le web ou via une app, Web-to-Store, Store-to-Web… On a bien compris : le cross-canal vise à faire en sorte que le client, dont l’accès à l’information est facilité, mette la main aussi aisément sur le produit qu’il convoite dans les conditions qu’il a choisi, même lorsque l’achat (voire le simple essai) n’est pas initié en magasin.

L’émergence de nouveaux services cross-canaux met en évidence l’importance de la logistique et des systèmes gérant flux et stocks de marchandises pour que le client manipule l’article après l’avoir réservé ou commandé en ligne, décide de l’acheter, ou pas, ou de le retourner. Cette flexibilité, multipliant les scenarii possibles dans l’expérience client, n’est pas sans conséquence sur les systèmes d’information qui doivent en rendre la complexité tout en simplifiant leur ergonomie pour que les utilisateurs affrontent cette diversité des choix offerts aux clients avec des outils solides et maniables.

???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

La concurrence aidant, il devient de plus en plus difficile de faire l’impasse sur ces services cross-canaux pour les marques. S’ils n’aboutissent pas toujours à une augmentation immédiate des ventes, ils contribuent à fidéliser le client en lui offrant un service globalement satisfaisant par la variété des options mise à sa disposition pour réaliser l’achat, renforcent sa confiance en la marque et consolident son image. Même les différents modes de livraison se sophistiquent et comptent pour beaucoup aujourd’hui aux yeux des clients dans la perception du service rendu par une marque : elle devient un véritable différenciateur.

De même, délivrer conseil sur-mesure et offres ciblées nécessite de s’appuyer sur des systèmes performants, que les équipes de vente ont pleinement adoptés parce qu’ils en ont compris la valeur ajoutée quotidienne dans leurs relations avec les clients. Moins fastidieux, plus ergonomiques et complets, ils favorisent des process allégés qui satisfont client et vendeur. Ils impliquent une solide formation et un encadrement qui rassure et convainc. Un traitement repensé des données, dont l’impact se mesure dans le temps, implique patience et culture du test, un apprentissage au long cours et une agilité dans la réaction.

Ces constatations ne sont pas un luxe. Elles sont la conclusion logique des expériences menées par les marques en la matière aujourd’hui. Mais le chemin à parcourir est encore très long pour la majorité des marques.

En exemple, l’expérience de la marque britannique Belstaff passant le cap de la gestion personnalisée de sa clientèle, et un retour sur le Click&Reserve et ses implications quotidiennes pour le retail, le ecommerce et la logistique.

 Belstaff’s data gathering efforts show virtues of patience

Click&Reserve ou la mise en place d’un nouveau maillon dans l’omnicanal

RETAIL PRO REGIONAL SUMMIT: 29 MAI 2015, PARIS

Par M.X. Data - Écrire un commentaire
banner-retailpro-customersummit-eng.jpg_125362111

Pour la première fois de son histoire, Retail Pro, éditeur américain de solutions pour la gestion des réseaux internationaux de points de vente, organise une journée de séminaire de réflexion pour ses clients, prospects et business partners européens à Paris le 29 mai 2015, à l’hôtel Westin Vendôme. A cette occasion, M.X DATA est sponsor de la journée.

Les discussions de la journée porteront sur l’évolution de l’expérience client dans le retail grâce à l’irruption de la technologie au point de vente, et permettront d’introduire la nouvelle génération de produit Retail Pro, PRISM, afin de répondre aux exigences de l’omnicanal pour les retailers.

Paar mit Einkaufstüten

La journée est dédiée aux marques de mode et d’équipement de la personne, du lifestyle et de la beauté. Rejoignez-nous !

Les places sont limitées, pour réserver, contactez-nous !!

L’agenda des discussions :

 9:00  –   9:30 Arrivée / Petit-déjeuner
  9:30  – 10:10 Keynote: Les nouvelles règles d’engagement des clients dans le retail
10:10  – 10:50

La transformation du retail : quelle valeur ajoutée pour l’industrie de la mode ?

10:50  – 11:00 Break
11:00  – 11:40 L’impact des nouvelles technologies dans le retail et les tendances de l’adaptation des formats de points de vente
11:40  – 12:20 Résoudre l’équation de l’omnicanal grâce à la vision unique du client
12:20  –   1:30 Lunch, sponsorisé par M.X. DATA
  1:30  –   2:10 La nouvelle génération de produit Retail Pro : PRISM
  2:10  –   2:50 Repousser les limites avec Retail Pro Prism
  2:50  –   3:30 La consolidation des opérations retail dans le monde
  3:30  –   3:40 Break
  3:40  –   4:20 Créer des conditions d’engagement personnalisé grâce aux plateformes mobiles
  4:20  –   5:00 Vers une expérience retail complète : la nécessaire coordination des efforts pour générer plus de ventes grâce à l’omnicanal
  5:00  –   6:30 Cocktail 

Facebook : Topic Data, au service des marques ET des clients ?

Par M.X. Data - Écrire un commentaire

2015: mieux comprendre et connaître leurs clients semble être l’obsession des marques. Ce sujet recouvre nombre d’interrogations, et bien sûr de contradictions : les marques veulent plus d’analyse portant sur les informations émises par leurs clients, y compris quand ils parlent de la marque et de ses produits, pour mieux les comprendre et anticiper leurs besoins (ou y répondre a posteriori, ce qui est plus courant). Et les clients sont plus enclins à donner leur avis dès qu’ils en ont l’occasion, notamment sur les réseaux sociaux où on partage ses coups de coeur et ses coups de gueule très facilement.

Mais ils sont aussi très nombreux à se méfier de l’émergence des méthodes les traquant et les décortiquant en tous sens et de l’exploitation de leurs données personnelles, maintenant et à l’avenir. Ils protestent aussi contre l’invasion de la publicité ciblée, tout en souhaitant plus de personnalisation dans leur relation avec les marques, préférées ou obligées.

Shopping in a mall

Dans ce contexte, et face à la montée des usages des marques sur les réseaux sociaux, Facebook lance Topic Data. Facebook posséderait-il un outil capable de réconcilier tout le monde ? Un outil qui permettrait aux marques d’avancer dans la connaissance client tout en anonymisant la masse de données sur laquelle il fonde ses analyses ?

A suivre, avec Topic Data, un outil pour l’instant disponible aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Promettant un insight dans les conversations des clients sur les marques et les produits, leurs conditions d’utilisation et leur feedback, il trace une ligne à ne pas franchir : ne pas utiliser les données pour que les marques s’en serve à des fins de publicité ciblée. Et pour cause, les données personnelles ne sont pas divulguées.

New Facebook data analysis tool shows marketers what their customers are talking about

Facebook introduces Topic Data

Les limites de la personnalisation du marketing géolocalisé

Par M.X. Data - Écrire un commentaire

Tout à l’exercice du digital pour vendre mieux (et plus), et surtout d’une manière plus personnalisée pour mieux s’adapter aux attentes des consommateurs, les marques pénètrent en un territoire difficile, voire hostile et pourtant déjà assez balisé par nos autorités, et toujours très sensible : la protection de la vie privée et de l’usage que les marques font des données qui en découlent.

camera-626x220 what are you looking at

Et pourtant, il semble qu’on ne s’intéresse que de loin à la réaction potentiellement négative voire dévastatrice que des actions personnalisées commerciales et marketing géolocalisées et ciblées, donc plus pertinentes (ou du moins se voulant comme telles) peuvent déclencher chez un client ou prospect déjà très sollicité online et offline par les offres en tout genre. On s’en remet un peu paresseusement à la capacité de la marque à se gendarmer pour éviter de se prendre des volets de bois vert…

En franchissant un nouveau palier, il est utile de se poser un peu plus de questions sur la pertinence de cette tendance et surtout de ses limites. Des chercheurs se penchent sur la notion de malaise à mesurer, définissant cette limite. Avec le battage fait autour des iBeacons en magasin et la quasi-instantanéité de réaction des marques dès qu’on franchit le seuil d’une boutique, réelle ou souhaitée dans un proche avenir, il est temps de pousser la réflexion un peu plus loin.

Les limites de la personnalisation en marketing

Twitter Google+ LinkedIn